Avertir le modérateur

30/06/2009

Disparition de Jean François Delas : Une seule solution, porter plainte ?

Jean François a disparu le 1er avril 2002, à Thonon les Bains (Haute Savoie).

Les dernières personnes a l'avoir vu sont les membres du personnel de l'hôpital où il se trouvait.

Pourquoi était-il dans cet hôpital ?

Trois jours avant sa disparition, Jean François a eu des hallucinations, il tenait des propos incohérents.

Sa maman, Claudie, a pris peur et a appelé le Smur.

Les infirmiers et le médecin, une fois sur place, ont décidé d'orienter Jeff vers une unité psychiatrique.

Que s'est-il passé ensuite ?

Le médecin en charge du dossier a expliqué à Claudie que, l'état de Jean François était peut-être dû à une absorption de drogue (haschich).

On a demandé à Claudie de n'apporter que des affaires de toilette et des sous vétements de rechange.

Jean François devait être isolé de son environnement habituel, donc les appels et les visites étaient interdits pour une durée indéterminée.

Et le 1er avril, que s'est-il produit ?

Claudie a reçu un appel de l'hôpital, vers 21h30, on lui demandait si Jeff était chez elle.

Personne ne l'avait revu depuis 19h dans l'unité.

A partir de là, que se passe t-il ?

Claudie signale sa disparition à la Police et dans la presse locale.

Elle contacte les amis de Jeff, la famille mais, personne ne semble l'avoir vu.

Et du côté de la Police ?

Le commissariat "égare" le dossier, Claudie refait toutes les démarches.

Aucun survol de la région, aucune battue dans la forêt avoisinante, aucune audition du personnel de l'hôpital, ni des proches, n'est effectuée.

Malgré l'insistance de Claudie, rien n'est entrepris pour tenter de retrouver Jean François.

Pourtant sa disparition est inquiétante ?

Oui, dans la mesure où Jeff a disparu en pyjama, sans ses papiers, sans argent, sans téléphone, sans rien sur lui et que, personne ne l'a aperçu ou n'a été en contact avec lui.

Et aujourd'hui ?

Sept années se sont écoulées sans que personne n'est revu Jeff.

Administrativement, il n'existe plus : aucune demande de renouvellement de papiers n'a été faite, aucun mouvement sur ses comptes bancaires n'a été enregistré, il n'a jamais perçu les Assedics, n'a jamais travaillé, n'a jamais bénéficié d'une quelconque aide de l'Etat, ni de la sécurité sociale.

Et l'enquête ?

Le dossier est vide.

L'enquête a été fermée très rapidement et rouverte en octobre 2008, suite à une piste aux Etats-Unis.

Cette piste a été rapidement abandonnée.

Les appels à témoin n'ont rien donné ?

Non, personne ne s'est jamais manifesté, ni après le passage à l'émission de Jean Luc Delarue (France 2), ni après Enquêtes Criminelles (sur W9).

Les articles dans la presse sont restés sans effet.

Jean François semble s'être volatilisé.

Et le message mystérieux laissé sur le Post ?

Laissé en octobre 2008, ce message (lire ICI) a été transmis immédiatement au Procureur de Thonon les Bains.

A ce jour, le Procureur a juste communiqué, par écrit à Claudie, que la personne avait été localisée à Mulhouse.

Mais depuis aucune nouvelle.

Etait-ce un petit plaisantin ou quelqu'un qui sait quelque chose sur Jeff ?

Qu'a donné l'audition de cette personne ?

Y en a t'il eu une d'ailleurs ?

Le Procureur n'est jamais joignable : il est en vacances, absent, en déplacement ou en rendez-vous.

En sept ans, il n'a jamais été possible d'obtenir un rendez-vous avec lui, Claudie n'a pu s'entretenir qu'une seule fois téléphoniquement avec cet homme.

On ne sait même pas si Jeff est bien inscrit dans le fichier des personnes disparues !

La moindre démarche relève du parcours du combattant.

C'est à dire ?

Rien que pour faire une RIF (recherche dans l'intérêt des familles), le commissariat a renvoyé Claudie vers la gendarmerie, qui l'a renvoyé au commissariat.

Personne ne voulait la faire, ils se renvoyaient la balle.

Ensuite, devant l'insistance de Claudie, on a enfin accepté de lui faire remplir un papier mais, ce n'était pas le bon !

Claudie, heureusement, avait la référence du document (Cerfa n°12815*01) et leur a signalé mais, soit disant que le commissariat n'avait plus le bon formulaire.

Face à l'entêtement de Claudie, finalement 15 mn après, le bon formulaire était retrouvé...

Tout cela est relativement éprouvant, Claudie a 66 ans, elle est épuisée de se battre pour la moindre petite formalité.

Parfois elle en vient à se demander si on attend pas qu'elle lâche l'affaire.

Un sentiment général sur cette affaire ?

Celui d'un abandon total.

L'impression que c'est le monde a l'envers, que c'est aux proches de trouver des éléments nouveaux et que quand, par bonheur, quelque chose est trouvé, rien n'est relié ou vérifié.

Il y a aussi l'incompréhension face à la manière dont sont traitées les autres disparitions et les démarches qui sont entreprises pour elles.

Comment cela ?

Et bien, les disparitions sont relayées par la presse, des auditions sont faites, des recherches dans les bois ou les plans d'eau, on épluche les comptes en banques, les téléphones portables etc etc...

Quand on voit tout ce qui peut être entrepris dans des affaires similaires, on se dit "waouhhhh c'est bien tout ce que la Police fait pour retrouver un tel ou une telle" mais, on se dit aussi "pourquoi Jeff n'a pas eu le droit à cela ?".


On a l'impression qu'il y a deux poids deux mesures.

Dans le cas de Jean François, strictement rien n'a été fait.

Il y avait matière ?

Oui bien sûr, par exemple, trois jours avant d'être hospitalisé, Jean François a prêté 700€ à un copain qui habitait à quelques mètres de l'unité psychiatrique.

Claudie l'a découvert sur son relevé bancaire, fin avril 2002, cette piste, pourtant signalée, n'a pas été explorée.

Et tant d'autres choses...

Comme ?

L'hôpital, il est aberrant que personne n'est rien vu, qu'aucune caméra ne soit placée aux entrées/sorties.

On nous dit qu'un hôpital psychiatrique n'est pas une prison mais, on a pourtant interdit aux proches les visites et les appels.

Quand on oriente quelqu'un vers une unité psychiatrique c'est qu'on estime qu'il est un danger pour lui-même ou pour les autres non ?

Claudie n'a jamais pu récupérer ni les affaires de Jeff, ni l'argent laissé à l'hôpital pour ses dépenses personnelles(cigarettes, journaux etc...) : tout à soit disant été égaré !

Alors que va t-il se passer maintenant ?

Une plainte va être déposée dans la semaine contre l'hôpital.

Pourquoi maintenant ?

Parce qu'il y a trop de zones d'ombres, trop peu de choses qui sont entreprises et, parce qu'il faut faire quelque chose.

Jusque là, on a toujours dit à Claudie qu'on ne pouvait pas se retourner contre l'hôpital car Jeff n'avait pas été placé dans cette unité par la justice.

Il semble que cela soit faux.

Mais surtout parce que depuis 7 ans, une maman attend de connaître la vérité sur la disparition de son fils.

07/04/2009

Disparition de Jean François Delas : 7 ans déjà...

04/04/2009

Disparition de Jean François Delas : Quand les "Peoples" s'intéressent à son histoire !

Publié le 1er Avril 2009 sur le Post.fr

Voilà, aujourd'hui, cela fait précisément 7 ans que Jeff a disparu de l'hôpital où il avait été admis trois jours auparavant.

Mais, à présent sa disparition est relayée par tous les "peoples" du monde, la preuve en images :

Qui a dit "mytho" ???? Surpris

Pas du tout...

C'est juste un clin d'oeil, pour vous, le 1er avril est synonyme de "poisson d'avril", autrement dit de blagues.

Pour sa maman et moi, c'est juste le début d'une longue interrogation.

Alors ces photos truquées ne sont peut-être qu'un rêve de ce que j'aurais aimé faire.

Certes, si je m'étais un peu plus cassé la tête, je n'aurais pas truqué des photos de Victoria Beckham ou de Paris Hilton...

Ces deux potiches demoiselles ne sont pas les personnes les plus représentatives d'une cause comme les disparitions de personnes majeures (quoique avec elles au moins, c'est la diffusion assurée car elles font vendre Criant), mais je n'ai trouvé que cela (bon, j'avoue, je voulais aller vite Embarassé).

Dans mes rêves (ou si j'étais pétée de tunes), la photo de Jeff serait partout, dans chaque ville du monde, ça pourrait donner cela :

 

 

 

Dans la réalité, bien-sûr c'est différent... En pleurs 

On me demande souvent (plus ou moins sympathiquement) pourquoi je ne laisse pas tomber, pourquoi j'insiste, pourquoi je m'acharne, pourquoi je ne le laisse pas tranquille etc...

Déjà, hônnetement, j'adorerais lui foutre la paix...

Quand j'ai proposé à sa maman de l'aider à connaître la vérité sur la disparition de son fils et à faire en sorte que tout le monde connaisse son visage, je m'attendais pas à ce que se soit si dur.

C'est pas que j'avais un égo surdimensionné mais, pour moi, on ne disparaissait pas comme cela, on ne se volatilisait pas, c'était pas rationnel.

Mais surtout, quand on commence quelque chose, on le termine, on ne baisse pas les bras, on n'abandonne pas les gens en cours de route...

J'avoue que plus le temps passe, plus je me demande ce qui a pu arriver à Jeff, moins je crois à une disparition volontaire.

Si je croyais dur comme fer à une disparition volontaire d'ailleurs, je n'aurais peut-être pas commencé car, "volontaire" veut dire "choix", et "choix" signifie "respect".

Le doute fait que tout cela a commencé.

Je suis persuadée d'une chose en tous cas, c'est que Jeff ne me lit pas.

Pourquoi ?

Parce que s'il lisait tout cela, il me dirait de le laisser tranquille mais, il serait OBLIGé de me dire autre chose...

Quoi ?

Je ne peux pas vous le dire (je dois garder des secrets Clin d'oeil), mais obigatoirement, me lire ou me voir dans les journaux aurait engendré chez lui une réaction.

Et puis, c'était pas Jeff de vivre sans sa famille, sans ses amis, la vie pour lui c'était les autres, leur bonheur, leur sourire, leur bien-être...

J'ai du mal à l'imaginer causer autant de peine à sa maman, la voir souffrir presque en direct, la savoir triste à attendre.

Idem pour sa grand-mère décédée il y a seulement quelques semaines...

Je suis consciente que si Jeff est en vie, je ne le connais plus et qu'il a pu changer énormément moralement mais, il y aurait si c'est le cas un côté bien cruel en lui, lui qui avant de disparaitre a fait tatouer le prénom de sa maman sur son coeur.

Alors où t-il ? Que fait-il ? Que s'est-il passé ?

Je l'ignore mais, oui je vais continuer parce que le doute est quelque chose qui ronge...

Pour ceux qui entendraient parler de Jean François pour la première fois :

A l'heure d'aujourd'hui, on sait juste que Jeff n'est répertorié nulle part, il n'aurait pas de papiers, pas de travail, n'aurait donc jamais touché de chômage, n'aurait pas de sécurité sociale, bref administrativement il n'existe plus en France.

Il vivrait sans ou avec de faux papiers, ses comptes en banque sont d'aileurs restés inactifs depuis sa disparition.

Tous ses amis et connaissances disent ne jamais l'avoir revu ou aider à aller où que se soit.

Personne ne l'a vu quitter l'hôpital ou déambuler en pyjama dans les rues de Thonon les Bains et pour terminer les différents appels à témoins sont restés sans réponse.

La Police ne posséde aucun élément et l'enquête est toujours ouverte.

Voilà voilà...

Faute de pouvoir faire en sorte, réellement, que tout le monde ait son visage en tête, voici une dernière image qui pourrait matérialiser mon envie :

07/11/2008

Disparition de Jean François Delas : Petit bilan

Quoi de neuf?

Un groupe sur le Post.fr pour ceux qui voudraient diffuser les avis de recherche de Jeff dans leurs villes...

Côté justice?

Le Procureur doit vérifier une info concernant la disparition de Jean François.

Et concernant les Etats-Unis?

Ca va être long pour savoir qui a usurpé l'identité de Jeff et qui déclare ces 38 000 Dollars de revenus...

Les différents articles dans les journaux?

Ca n'a rien donné, pas de témoignage, Jeff semble s'être volatilisé...

Des émissions télé?

Pffff....

TF1 nous avait contacté pour leur émission "Détective" mais la disparition de Jeff semble être compliquée pour eux.

C'est quoi cette émission?

Je ne sais pas, je n'ai jamais regardé, j'allume rarement la télévision...

Selon le journaliste, l'équipe de TF1 suit un détective, spécialisé dans les disparitions, tout au long de ses investigations.

C'était ce qu'il fallait non?

Oui je le pensais.

Où est le problème alors?

Quand le journaliste a su qu'on avait aucune trace administrative de Jean François, il a dit que c'était trop compliqué et a refusé le "sujet".

Une semaine après, le collègue de ce journaliste nous a recontacté pour dire que, finalement, ça leur plaisait mais, le lendemain, c'était redevenu trop compliqué sans trace administrative...

Etrange non?

Plutôt, si on avait une trace administrative de Jeff, on ne le rechercherait pas, cela signifirait qu'il a volontairement disparu, dans ce cas, cela serait son choix et un choix ça se respecte.

Alors elle ne se fera pas cette émission?

Non je ne pense pas, les journalistes ne répondent même pas à nos appels, ils devaient rappeler... on attend toujours.

Ils veulent une disparition facile à résoudre apparemment.

Un sentiment?

Dégoutée, car on nous appelle, on nous fait miroiter la possibilité de parler de Jeff, et puis ensuite c'est le silence.

C'est dégoutant de faire cela à une maman qui cherche à savoir ce qu'il est arrivé à son fils.

C'était une occasion de diffuser le portrait de Jeff à un niveau national... mais c'est TF1...

Alors?

Et bien Claudie et moi continuons à nous débrouiller seules... comme d'habitude...

Une personne s'est gentiment proposée pour distribuer des affiches dans sa région, je n'ai plus qu'à lui envoyer...

Une nouvelle vidéo est dispo sur YouTube et ici.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu