Avertir le modérateur

06/02/2009

Disparition de Jean-François Delas: "Toute une histoire" du 02/02/09

GetAttachment3.jpg

Bon... Bon... Bon...

Ce n'est pas que j'en sois très fière mais, chose promise, chose dûe...

Full a eu la gentillesse de faire, pour les posteurs qui auraient raté l'émission ("Toute une histoire", France 2 ndlr), un résumé de celle-ci.

Avant que les yeux de certains ne se posent sur ces images et que les commentaires les plus ignobles se succèdent dans les réactions, je tiens à préciser quelques petites choses.

Plusieurs personnes, mardi, ont cru judicieux de salir plusieurs articles concernant Jean-François et sa disparition.

Alors, une fois de plus, que les choses soient claires :

- Claudie et moi-même n'harcelons pas Jeff: si c'est son choix de couper les ponts avec tous ceux qu'il a cotoyé pendant 25 ans, nous le respecterons.

- Le but de tout cela est juste d'avoir la certitude que Jean-François est en vie.

- Si votre ami ou votre fils avait disparu dans des circonstances aussi mystérieuses, sans que personne ne l'ai jamais croisé (en pyjama) errant dans une ville, cesseriez-vous de chercher à savoir la vérité?

- En tant que parent, chasseriez-vous votre enfant de votre esprit sous prétexte que c'est peut-être son choix?

- Attendriez-vous que les années passent sans chercher à savoir?

- Il y a peu de temps, l'actualité a relaté l'histoire d'un amnésique, cherchant depuis des années qui il était, qui pouvait être sa famille. Ça n'arrive qu'aux autres, à votre avis?

- N'auriez-vous pas besoin d'avoir la certitude que votre enfant (ou ami) a disparu volontairement?

- A ceux qui nous ont conseillé de faire notre deuil car ils estiment que Jean-François est soit mort, soit insensible à notre douleur : croyez-vous que l'on puisse faire le deuil de quelque chose que l'on ignore?

- Oui, l'hôpital a supputé, à la vue des symptômes du fils de Claudie, que son état était peut-être dû à l'absorption d'une substance illicite, mais aucune personne dans son entourage proche (amis, petite amie ou famille) ne l'a jamais vu se droguer, donc merci d'éviter de le qualifier de "toxico".

- Certes, nous avons eu un témoignage d'un de ses copains nous rapportant qu'il l'avait croisé en 2003, mais cette personne a dû beaucoup réfléchir avant de se prononcer sur cette date.

- Quant à ceux qui m'ont écrit que je m'étais "ridiculisée sur la place publique", que j'étais "pathétique", "lourde", ou qui se sont sentis obliger de s'attaquer à mon physique : ne vous inquiétez pas, j'assume! (ça me fait penser qu'il manque un smiley qui ... non rien... )

GetAttachment1.jpgBref...

En tous cas, merci à tous les posteurs, inscrits comme anonymes, qui ont compris notre démarche et qui ont eu la gentillesse de nous soutenir.

Pour ceux qui m'ont posé la question, les obséques de "Mémé Jeannette" sont effectivement aujourd'hui à 14h.





Merci à Full pour la vidéo

Disparition de Jean François Delas: "Ta grand-mère est partie sans savoir"

Le 31/01/2009

Gros crève coeur aujourd'hui...

La grand-mère de Jean François est partie sans connaître la vérité sur sa disparition.

Je caresse toujours l'espoir que quelqu'un qui connait Jeff ou la vérité vienne lire mes posts, alors je viens l'écrire ici même si cela peut paraître déplacé.

La dernière fois que j'ai vu "Mémé Jeannette", je lui ai dit que je retrouverais son petit fils, que j'obtiendrais la vérité sur sa disparition.

J'ai échoué. En pleurs

En 2002, quand Jean François a disparu, elle a beaucoup changé, sa santé s'est dégradée.

Depuis, la seule question qui revenait comme un refrain concernait Jeff :

"L'as-tu retrouvé?".

Elle avait dit que quand elle saurait, elle partirait en paix.

On se disait toujours que c'était cette question l'a maintenait en vie.

Les médecins, à la vue de ses analyses, ne comprenaient d'ailleurs pas comment elle survivait.

Cette attente qui me tue parfois, elle, c'était son moteur.

Lundi, ton visage apparaîtra enfin sur une chaîne nationale, j'aurais aimé qu'elle aussi le voit, qu'elle sache que, comme Claudie lui répétait chaque jour, qu'on ne lâchait pas l'affaire, qu'on se battait pour avoir des réponses à ses questions.

Voilà, alors aujourd'hui toutes mes pensées vont à Claudie qui a perdu une maman et à toi, où que tu sois qui a perdu ta "Mémé Jeannette".

En pleurs

 

Disparition de Jean-François Delas: "Toute une histoire" sur France 2 (suite et fin)

Le 29/01/2009

 

  

Je devais écrire ce post le lendemain, mais j’hésitais beaucoup sur la suite, écrire une opinion négative alors que l’émission ("Toute une histoire", France 2 ndlr) n’a pas été encore diffusée est risqué.

 

Et puis, c’est bizarre, ou plutôt je suis étrange, car j’ai lu plein de gentilles réactions, mais je me suis finalement arrêtée sur certaines très blessantes (sur le fait que je devrais avoir honte de m’exposer ainsi et que mon histoire ressemblait à un roman photos) qui m’ont pas mal affectées.

Cela m’a fait douter… Devais-je en parler ? Devais-je publier cela ?

Toujours est-il que j’éviterai pour ce post les photos personnelles et celles des coulisses que j’avais prises dans l’intention de vous faire partager l’envers du décor…

J’ai commencé alors, je vais au moins finir pour ceux qui prennent la peine de me lire et de me soutenir.

Donc, j’arrive sur le plateau, cela provoque chez moi une drôle d’impression, celle de rentrer à l’intérieur de mon poste de télévision. Cela me semble minuscule et plus usé que l’image que me projetait ma télé.

Donc, l’émission était chamboulée par l’absence d’une invitée, le thème devait essentiellement tourner autour de son histoire.

Très belle histoire puisque, si j’ai bien compris, elle a donné un rein à sa meilleure amie.

Finalement, on commence sur l’histoire de Jeff

Enfin, quand je dis l’histoire, c’est un bien grand mot car, au final, je n’ai pas le sentiment d’avoir eu le temps d’en placer une…

Dès que je commence à parler, Jean-Luc (Delarue, ndlr) s’énerve, il ne m’entend pas…

Je recommence, mais le son est, semble t-il, mal réglé, il me stoppe une 2ème fois.

Je me sens de plus en plus mal à l’aise…

On reprend, et le malaise grandit…

Jean-Luc semble vouloir me faire dire que la relation que j’entretenais avec Jean-François n’était pas qu’amicale mais plutôt… amoureuse.

Cela ne me plaît pas et je me demande si ma place est bien là…

Le thème étant l’amitié, j’ai dû mal à comprendre pourquoi il fait cela…Surpris

La dernière consigne que l’on m’a donné avant d’arriver en plateau est très explicite : « Même s’il se trompe ou s’il dit une connerie, tu ne contraries pas Jean-Luc ».

J’insiste pourtant, non, je n’étais pas amoureuse de Jeff, ce n’était pas mon mec.

Je suis contrariée et me sens un peu « trahie ». Criant

Ça tombe bien, on enchaîne avec les autres histoires…

Durant l’enregistrement, on ne reviendra que très peu sur le cas de Jeff.

L’émission tournera essentiellement sur l’histoire du jeune homme qui a aidé un copain d’un de ses amis à passer la frontière Suisse pour venir en France.

Cela lui vaudra 4 heures de garde à vue et un rappel à la loi.

Je regrette un peu qu’on ne parle pas plus que ça de Jeff , mais je suis aussi un peu triste pour l’autre dame, son histoire était très poignante…

Elle a accepté (avec 3 autres personnes) d’accompagner sa meilleure amie en Suisse pour qu’elle mette fin à ses jours… Atteinte d’un cancer, et après une lutte qui a duré une dizaine d’années, elle savait qu’elle allait mourir dans d’atroces souffrances et a voulu une mort plus digne…

Vaste et douloureux sujet que l’euthanasie, qui aurait mérité plus d’attention.

Je suis aussi déçue pour une autre chose, c’était même la seule chose qui a fait que j’ai accepté de me montrer à la télévision : la diffusion des photos de Jean-François.

D’habitude, je reste cachée derrière mon pc, j’envoie Claudie quand il y a besoin d’une « image ».

Je n’ai pas honte de ce que je fais, mais je ne me considère que comme une « intermédiaire ».

Bref, j’avais passé une journée à scanner les albums photos de Claudie, car on m’avait demandé pour l’émission des photos de Jeff, de la naissance jusqu’à sa disparition.

J’avais donc naïvement imaginé qu’un petit reportage serait fait sur lui à partir des clichés envoyés. Et pendant l’enregistrement, je m’aperçois que la seule photo diffusée est celle où on le voit avec sa guitare… à 18 ans.

Sachant qu’à sa disparition, il allait en avoir 26 et que 7 ans se sont déjà écoulés depuis le 1er Avril 2002, vous comprendrez ma déception.

De plus, à l’époque de cette photo, Jean-François n’avait pas ses tatouages qui sont (enfin, c’est mon avis) les signes bien distinctifs…

L’émission se termine, Jean-Luc nous serre la main et s’éclipse.

Nous (les intervenants) n’avons pas pu échanger un seul mot en dehors des caméras avec lui, dès qu’il y avait une coupure (lancement des appels à témoins, reportages etc…) il sortait du plateau pour disparaître derrière un grand drap blanc.

Son attitude au cours de l’émission était celle que j’ai pu lire à droite à gauche ces 2 dernières semaines, inutile de développer… Clin d'oeil 

Par contre, toute l'équipe a été fort sympathique avec nous, que se soit de la maquilleuse à la coiffeuse en passant par les hôtesses.

Pour ce qui concerne la date de diffusion, elle me sera communiquée ultérieurement.

Disparition de Jean-François Delas : Le tournage de "Toute une histoire"

Le 25/01/2009

Les news continuent...

Donc hier, Claudie et moi étions conviées à l'enregistrement de "Toute une histoire", le thème était "Prêt(e) à tout par Amitié" (une manière détournée pour nous de parler de Jean-François qui a disparu depuis bientôt 7 ans En pleurs).

Le départ de la gare de Genève s'est donc fait à 9h17, à 12h44 nous posions les pieds à Paris où un taxi nous attendait : direction France 2.

Là, nous avons été prises en charge par une très prévenante hôtesse qui nous a dirigé vers un petit salon où, des boissons variées et des petits fours étaient à la disposition des "intervenants" (terme pompeux désignant bien sûr les gens qui parlent au cours de l'émission).

Pas faim, pas soif, pas envie de m'asseoir... Criant

Une demoiselle chargée des tenues m'explique que je ne peux pas passer à l'écran habillée de la sorte...

Quoi, elles sont pas classes mes fringues? Embarassé

Non, ce n'est pas le problème, pas de motif à la télévision...

Zut...

J'avais bien pensé aux petits carreaux, aux rayures mais je n'avais pas imaginé que ça excluait "tous" les motifs... Surpris

Une chance, je revenais d'une semaine de vacances chez Claudie, et ma valise contenait pas mal de vêtements noirs (j'adoreeeee le noir...).

Trois enregistrements étaient prévus à l'après-midi :

- Le paranormal ( où vont s'exprimer des magnétisseurs, des voyants et des clients),

- L'amitié (la nôtre...),

- Les catastrophes naturelles.

Direction maquillage et coiffure, c'est plutôt vite fait, je n'ai pas vraiment envie qu'on me barbouille de peinture..

Coup de bol, "ma" maquilleuse est chou comme tout et... compréhensive, on me rajoutera donc juste un peu de poudre et un trait de crayon sur les sourcils...

Pour les cheveux, ça se complique un peu... Oui, je sais, je frise...

Il parait qu'il faut lisser tout ça, ah... Ok... Lissez alors... Embarassé

Pendant ce temps, je jette un coup d'oeil sur l'enregistrement en cours, une femme est en train d'enlever le mal de tête de Jean Luc Delarue... avec ses mains.

La séance de maquillage/coiffure terminée, le journaliste avec qui j'ai été en contact depuis 2 semaines vient me voir.


Tout est écrit d'avance, mes réponses comprises. Surpris

Oui, il m'explique que tout est minutieusement préparé d'après nos entretiens téléphoniques, on fait donc le point sur ce que je dois dire comme si je répétais un scénario.

Il m'explique qui sera là :

- Une dame qui a accompagné sa meilleure amie jusqu'en Suisse où elle décidé de mettre un terme à sa vie de manière décente...

- Un jeune homme, Suisse également, qui a accepté de passer un clandestin en France et qui a terminé en garde à vue,

- Une dame qui a donné un rein à son amie (une Suisse aussi),

- Et pour terminer, une jeune femme qui est appelée "contradictrice" qui a eu une mauvaise expérience de l'amitié, sa meilleure amie lui a piqué son mec (Rhôôô pas bien Criant)

Je m'éclipse dès que possible sur le toit pour fumer, j'y croise des gens que j'ai déjà vu sur mon lieu de travail et qui, naturellement, ne me reconnaisse pas et... ne me regarde même pas...

L'émission sur le paranormal se termine, direction le plateau, c'est notre tour...

Une personne change les gens de place dans les petites tribunes, ils servent pour 2 émissions.

On m'équipe d'un micro, je vais m'asseoir sur un siège blanc, et Claudie est placée dans le public, mais de manière à être vue lorsque je le suis.

C'est un peu la panique, une intervenante manque à l'appel : son avion est resté coincé à Genève par la neige, c'est la dame qui a donné son rein...

Ca chamboule tout, le scénario est bouleversé, Jean-Luc Delarue va poser des questions qui ne sont pas prévues, je flippe un peu...

Jean-Luc Delarue arrive...

 

La suite demain, sinon l'article va être trop long et vous allez vous endormir... Clin d'oeil

 

Bisou

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu